Blizzard nomme Call of Duty Boss au poste de nouveau PDG

Blizzard, désormais une filiale de Microsoft, a connu un certain bouleversement au cours des dernières semaines. Et maintenant, la société a confirmé l’ancienne patronne de Call of Duty, Johanna Faries, comme son prochain grand patron, suite au départ inattendu de Mike Ybarra la semaine dernière. Faries, qui a auparavant travaillé 12 ans pour la NFL, travaille chez Activision depuis 2018.

Comme Bloomberg rapports, cette décision peut être considérée comme quelque peu inattendue, compte tenu des tensions historiques entre Activision et Blizzard, bien qu’ils fassent partie de la même organisation globale. Faries l’a reconnu dans une note adressée au personnel plus tôt dans la semaine, notant que « Activision, Blizzard et King sont des sociétés résolument différentes avec des jeux, des cultures et des communautés distinctes ».

« Il est important de noter que la façon dont Call of Duty se réveille le matin pour répondre aux attentes des joueurs peut souvent différer des jeux époustouflants du royaume de Blizzard : chacun avec des expériences de jeu différentes, des communautés qui les entourent et des modèles de réussite requis », a-t-elle souligné. « J’en ai discuté avec l’équipe de direction de Blizzard et j’assume ce rôle avec une sensibilité à ces dynamiques et un profond respect pour Blizzard, alors que nous commençons à explorer l’exploration de nos univers vers des sommets encore plus élevés. »

Avec le passage de Faries à Blizzard, l’actuel vice-président de la gestion des produits de Call of Duty, Matt Cox, prendra la tête de cette franchise. Tout cela concerne bien sûr PlayStation, car malgré l’acquisition impressionnante d’Activision Blizzard par Microsoft pour 69 milliards de dollars, l’éditeur s’est engagé à publier au moins Call of Duty sur les consoles Sony au cours des dix prochaines années – et des titres de service en direct comme Overwatch. 2 et Diablo 4 continueront également à être mis à jour sur PS5 et PS4.