Le PDG d’Ubisoft clarifie le prix de Skull and Bones à 70 $

La semaine prochaine, les joueurs pourront enfin se familiariser avec Skull and Bones à l’échelle mondiale avec la sortie du jeu dans le monde entier. Cela a été un sacré voyage pour arriver ici, l’épopée maritime d’Ubisoft ayant été reportée plus d’une demi-douzaine de fois.

Récemment, lors d’une conférence téléphonique chez Ubisoft, le PDG Yves Guillemot a répondu à une question concernant le prix de 70 $ de Skull and Bones. On lui a demandé pourquoi Ubisoft facturait autant pour un jeu qui pourrait mieux s’en sortir en tant que jeu gratuit, en particulier compte tenu du modèle de service en direct adopté par Skull and Bones.

C’est ‘QUADRUPLE-A’

De nombreux contenus post-lancement sont prévus pour Skull and Bones, qui, selon Ubisoft, sera un jeu pris en charge pendant de nombreuses années. Il pourrait s’agir du prochain Rainbow Six Siege, le jeu de tir phare d’Ubisoft présent sur le marché depuis près d’une décennie et encore mis à jour suffisamment régulièrement pour fidéliser des millions de joueurs.

Dans sa réponse à une question concernant le prix de Skull and Bones, Guillemot a déclaré :

Vous verrez que Skull and Bones est un jeu à part entière. C’est un très gros jeu, et nous pensons que les gens verront vraiment à quel point ce jeu est vaste et complet. C’est un triple vraiment complet… quadruple-Un jeu qui sera efficace sur le long terme.

Le PDG d’Ubisoft vient de débloquer un tout nouveau niveau de jeu : l’AAAA.

Les attentes sont mitigées pour Skull and Bones. Les premiers tests de jeu ont rencontré un ensemble d’opinions aléatoires, et le traitement du titre par Ubisoft jusqu’à présent a mis les joueurs sur les nerfs. La communauté espère qu’après tous ces retards et tous ces efforts, le produit final vaudra vraiment la peine d’être joué.